Réabonnement : top départ !

Songo'o, le lion indomptable !

Nantes malgré l'énergie du désespoir a concédé le match nul face à une équipe messine courageuse, bien épaulée par un Jacques Songo'o des grands soirs ! Premier nul de la saison pour le FC Metz qui poursuit son redressement. Prochaine échéance pour les grenats : Marseille le 13 octobre à St Symphorien !
Partager cet article :

Marama Vahirua, le petit feu follet tahitien des canaris annonce d'entrée la couleur : " c'est le match de notre vie ce soir"

Oublié le faux pas contre Galatasaray, il faut pour les nantais vaincre le signe indien et enfin s'imposer en championnat.

A l'entame de la rencontre, Nantes s'appuie sur une défense classique à quatre, un récupérateur (Berson), deux joueurs de couloir (Devineau et Djemba) assistés par Ziani à la baguette. Les eux attaquants Vahirua et Bonilla sont attendus comme les messies par plus de 30 000 spectateurs.

Côté messin, on ne change pas une équipe qui gagne, et la formation alignée par Albert Cartier est le 4-4-2 qui a disposé de Lyon la semaine précédente.



Le couteau sous la gorge, les "canaris" se découvrent et souffrent en début de partie : Landreau est
ainsi à l'ouvrage dès la quatrième minute sur un tir de Tressor Moreno.

Metz est bien en place, le bloc compact grenat s'installe et procède en contres ou sur coups de pied arrêtés, comme cette frappe de Leca sur un coup franc indirect (13ème).
Mais progressivement le jeu à la nantaise refait surface et le "show Bonilla" commence : l'attaquant nantais dribble toute la défense messine, se présente seul face à Jacques Songo'o. Le colombien passe à Vahirua devant le but vide mais Jacques Songo'o, grâce à une "manchette"
(quel réflexe extraordinaire) détourne le ballon !

Et cela continue, de trente-cinq mètres, le ballon arrvie dans le dos du néo-nantais. Bonilla tire en pivot dans la lucarne et Songo' va la chercher d'une détente féline (25ème).

Nantes fait le siège du but messin mais Songo'o veille et toute l'étendue du registre du gardien camerounais y passe !

Metz réagit enfin, un beau centre de Frédéric Meyrieu de la gauche au deuxième poteau trouve Gérald Baticle Celui-ci saute plus haut que tout le monde mais ne cadre pas sa tête (34ème). Dans la foulée, un corner tiré par Marama Vahirua prend le chemin de la lucarne mais c'est une sortie de but.

Metz refait progressivement surface, Tressor Moreno - lancé par Meyrieu - (37ème) est signalé hors-jeu , mais c'est
plus que discutable.

Les dernières minutes sont palpitantes : Bonilla slalome dans la surface messine (43ème), efface trois adversaires, frappe, mais Jacques Songo'o bien placé se couche sur son flanc droit, tout sourire !

Et il s'en faut de peu que Metz n'inscrive le premier but de la rencontre : une superbe combinaison Meyrieu, Baticle avec à la clé un but du meneur messin est refusé pour un hors-jeu plus que litigieux ! (44ème).
Les équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité et c'est finalement mérité.



Le jeu reprend sur le même rythme, il ne manque qu'un but pour contenter les supporters des deux équipes.
Et Nantes pousse et pousse, mais sans succès : un centre-tir fuyant de Berson lobe Jacques Songo'o mais Philippe Gaillot veille et pousse le cuir en corner (57ème).

Metz souffre, un coup-franc tiré par Nicolas Gillet passe juste au-dessus de la transversale (62ème) et Jacques Songo'o n'a pas le temps de s'endormir sur ses lauriers : Devineau de la gauche trouve l'inévitable Bonilla. Le Colombien contrôle de l'extérieur du pied gauche et son tir instantané part comme un boulet en direction de la lucarne, mais Jacques Songo'o le sort d'une claquette (63ème).

Corners et coups francs se succèdent pour les canaris, Armand régulièrement faute sur Songo'o comme à la 73ème minute ! Mais le mur messin est pour le moment imprenable.

Et rien n'y fait pour le champion en titre, au grand dam de la Beaujoire, Bonilla sur son pied gauche au point de penalty rate l'immanquable (79ème).

Les Messins sont tous dans la surface et dégagent tous les ballons, les dernières tentatives

de Bonilla (90ème) ou de Ziani (92ème) resteront sans succès ! L'arbitre
siffle la fin. Les Nantais ont été trop brouillons et surtout se sont heurtés
à un lion indomptable ! Metz avant les rencontres de dimanche est 12ème avec
10 points.



Championnat de France de D1 (9e journée)

A Nantes (stade de la Beaujoire): Nantes et Metz 0 à 0


Spectateurs: 30 000 environ

Arbitre: M. Viléo



Avertissements:

FC Metz: P. Moreau (8ème), Baticle (32ème)



Les équipes:

FC Nantes: Landreau, Deroff, Gillet, Fabbri,
Armand, Djemba, Berson (André 85ème), S. Ziani, Devineau (Olembé 87ème),
Bonilla, M. Vahirua (Dalmat 77ème)

FC Metz: Songo'o, Pierre, P. Moreau, Toyes,
Gaillot, Leca, Proment, Meyrieu, Van Handenhoven (Régis 77ème), Baticle, T.
Moreno (Jager 65ème)


A lire également

28sep2020

Agenda

MARDI 29 SEPTEMBRE Entraînement à 10h00 et 16h30 MERCREDI 30 SEPTEMBRE Entraînement à 10h00 et 16h30 JEUDI 1 OCTOBRE Entraînement à 10h00 VENDREDI 2 ...
Lire la suite

26sep2020

Le Match

Une semaine après son premier succès de la saison, face au Stade de Reims (2-1), le FC Metz poursuivait son début de saison face à des adversaires...
Lire la suite