Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Saison 2000/01 : Nantes en leader !

7 avril 2001 : Coup d'arrêt pour les Grenats à St Symphorien qui s'inclinaient 2 buts à 1 contre des canaris fringants, leaders de D1 et qui s'envolaient vers le titre. Pourtant tout avait bien commencé avec un but de Frédéric Meyrieu dès la 3ème minute !
Partager cet article :

Lille n'ayant pu s'imposer la veille à Bordeaux, Nantes avait un sacré coup à jouer contre Metz ce soir pour prendre la tête du Championnat et distancer les "Dogues" de deux points. Metz comptait bien entamer cette semaine folle (3 matches en 8 jours) par une victoire à domicile avant de se rendre à Strasbourg et à Guingamp.



Le match ne pouvait mieux commencer pour Metz, qui présentait un jeu "léché" tout en mouvement, rapide, afin de gêner son adversaire d'un soir. Battre Nantes à son propre jeu, tel était la tactique employée. Et il fallait bien reconnaître que cela ne pouvait pas mieux commencer : pressés dans leurs lignes arrières, les Nantais concédaient rapidement un premier corner : Landreau sortait aux poings un corner de Meyrieu mais une minute plus tard il s'inclinait sur un coup franc direct de Frédéric Meyrieu qui avait pris le chemin des filets
(3ème 1-0). Metz contrôlait bien la rencontre et les Canaris semblaient bien timides et peu inspirés. Aucune action notable à leur actif, le prétendant au titre bien pâlichon se contentait de subir et de voir venir, pensant sans doute que son heure allait arriver. Progressivement, Nantes refaisait surface et tissait sa toile, gênant considérablement les messins qui buttaient dans l'axe des canaris. Les montées de balles des hommes de Carrière étaient bien plus rapides et tranchantes et terriblement meurtrières : sur l'une d'elles, Grégory Proment accrochait Olembe parti à toute vapeur dans la surface. Deux cartons jaunes plus tard (Proment et Meyrieu), le penalty était transformé par Monterrubio
(29ème 1-1), malgré une belle détente de Faryd Mondragon sur la gauche de son but. Les Canaris poussaient encore et toujours, et David Régis, très en verve ce soir, dégageait un ballon brûlant. La mi-temps venait comme une délivrance sur ce score de parité, mais que ce penalty avait fait mal au moral des messins !



A la reprise, Metz avait retrouvé une partie de son allant et le chemin du but de Landreau. Une frappe de Frédéric Meyrieu frôlait le montant (57ème) et une tête lobée de Jonathan Jager la lucarne (61ème). Raynald Denoueix lançait alors son Joker de poche, Marama Vahirua. A ce jeu là, c'est souvent quitte ou double, et au grand malheurs du public grenat, le jeune Tahitien s'échappait de tout marquage et raflait la mise en profitant d'une lumineuse ouverture de Laspalles pour tromper Faryd Mondragon
(65ème 1-2). Albert Cartier tentait dès lors le tout pour le tout, en faisant rentrer Schuman Bah, Djima Oyawolé (74ème) et Eric Hassli. Hélas, Nantes se contentait de gérer (plus ou moins à la régulière d'ailleurs), mais malgré les dernières tentatives de Meyrieu, Bah, Jager ou Baticle dont la tête trouvait la lucarne gauche (90ème), le score en restait finalement là grâce notamment à un Landreau des grands soirs.



Nantes n'est pas leader par hasard ce soir, et les prétendants au titre suprême auront fort à faire pour les déloger de cette première place. Voilà Lille, Bordeaux et Lyon prévenus !

Quant à Metz, les Grenats ont raté le coche (Marseille s'est incliné en Bretagne à Rennes et un succès messin à St Symphorien aurait laissé l'OM à un point) alors que les trois derniers ont connu des fortunes diverses, la meilleure opération étant à porter au crédit de Saint-Etienne qui
grappille un point, alors que Strasbourg y croit encore en laissant à son adversaire d'un soir, Toulouse, la lanterne rouge. Metz doit rebondir et vite, si possible.



Saison 2000/2001, 7 avril 2001, FC Metz - Nantes, championnat de France de D1

23779 spectateurs

Arbitre : M.Layec

1-2, Mi-temps (1-1)



Les buts :

Meyrieu (3ème) pour Metz

Monterrubio (28ème sur penalty) et Vahirua (62ème) pour Nantes

Les avertissements :

Proment (27ème), Meyrieu (28ème), Leca (47ème) et Bah (90ème) pour Metz

Ziani (72ème) et Berson (78ème)

Les équipes:

FC Metz: Mondragon - Toyes (Hassli, 79), Proment, Régis - Espartero (Bah, 74), Leca, Meyrieu, Van Handenhoven, Gaillot (Oyawole, 74) - Baticle, Jager

FC Nantes: Landreau - Laspalles, Savinaud, Fabbri, Olembe - Da Rocha, Carrière, Berson, Ziani - Monterrubio (Armand 76), Moldovan (Vahirua, 61, Ahamada, 90)

A lire également

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite

18mai2020

Interview

Arrivé en Moselle durant l'été 2019, Manuel Cabit avait parfaitement réussi ses débuts en Ligue 1 Conforama. En trois apparitions, le gaucher était...
Lire la suite

Web TV

Pur produit du centre de formation messin, Matthieu Udol poursuit l'aventure en Grenat ! Âgé de 24 ans, le latéral gauche prolonge de deux saisons et...
Lire la suite