Réabonnement : top départ !

Saison 2000/01 : Monaco humilie Metz !

Humiliés l'an passé sur un score plus souvent rencontré sur un court de tennis que sur une pelouse de football, les Grenats et leurs supporters se souviendront longtemps de la déroute de ce mois de février 2001 ! Quelques jours après ils redressaient cependant la tête en disposant de Bastia, avant de sauver leur place in-extremis en D1 à l'issue de la saison.
Partager cet article :

1-6, le score est plus habituel d'un match de tennis mais c'est bien celui
des messins à Monaco ce samedi soir ! Deux déplacements de suite en une semaine et un malheureux petit point dans
l'escarcelle des messins. Plus que ce triste bilan comptable, c'est bien le moral des grenats après cette magistrale claque qui risque d'en pâtir

gravement. Hélas, mille fois hélas, le match de référence tant attendu par Albert
Cartier n'aura pas eu lieu ce soir. C'est une cruelle désillusion pour les
Messins qui n'ont donc pas
confirmé les bonnes dispositions affichées la semaine passée contre Sedan.



Monaco ne pouvait pas mieux entamer la rencontre : dès la troisième minute,
Guily (qui fêtait la son 200ème match en D1), s'enfonçait côté gauche et
d'une frappe puissante reprenait une talonnade de Simone qui trompait David
Klein impuissant (1-0, 3ème).

Le portier messin confirmé à son poste après sa belle prestation à Sedan (et
préféré à Sébastien Chabbert), avait encore l'occasion de se mettre en
évidence sur une frappe de Jurietti (5ème). Metz peinait à construire le jeu dans ce premier quart d'heure, seul Grégory
Leca tentait une balle en cloche pour Baticle (15ème), sans résultat.

Alors que Monaco levait un peu le pied et que Metz commençait enfin à sortir
la tête hors de l'eau et à s'organiser tant bien que mal, Simone décalait sur
le côté droit Giuly, ce dernier centrait devant le but messin et Gallardo
reprenait victorieusement au second poteau. Quatrième but de la saison pour le petit argentin , qui s'empressait de rendre
hommage à son oncle récemment décédé (2-0, 20ème). Nullement découragé, Metz réagissait par Leca, qui obligeait Porato à se
coucher sur son côté gauche (22ème). Mais Monaco ne lâchait rien aux joueurs à la Croix de Lorraine : David Klein
se mettait encore en évidence en sauvant sur sa ligne sur une puissante tête
de Rodriguez (26ème). A la 33ème minute de jeu, Metz réduisait le score par l'inévitable Gérald
Baticle : Suite à une longue transversale de la gauche de Frédéric Meyrieu,
Jonathan Jager récupérait, effaçait un défenseur dans la surface et centrait
pour Baticle qui inscrivait là de la tête son 9ème but de la saison (2-1,
33ème).


Ce but synonyme d'espoir , les messins n'auront guère le loisir de le
savourer : moins de deux minutes plus tard, Gallardo réalisait le doublé
: coup franc à l'entrée de la surface pour Monaco, superbe frappe enroulée du
droit au-dessus du mur messin. Imparable ! (3-1, 35ème). Monaco faisait circuler le ballon, et était tout prêt
d'aggraver le score par
Gallardo (43ème) mais surtout par Marco Simone malchanceux
qui trouvait le poteau droit messin après avoir entamé une belle chevauchée
de 20 mètres !



3-1 à la mi-temps, le score était logique, tant Monaco avait développé un
football vif, précis mais surtout réaliste. Malheureusement les Messins n'avaient pas encore bu le calice jusqu'à la lie :
il restait 45 minutes de cauchemar à vivre pour l'équipe messine. Dès la reprise Albert Cartier insufflait du sang neuf à la pointe de l'attaque
puisque Sergueï Skachenko et Tressor Moreno remplaçaient poste pour poste
Gérald Baticle et Jonathan Jager. Hélas pour les Grenats, ce seront surtout les
Monégasques qui se
montreront à leur avantage. Monaco repartait, en seconde période, sur un rythme très élevé (mais que
font-ils englués en bas de classement ?) et le Roumain Raducioiu, entré en jeu
à la place de Simone, inscrivait le quatrième but monégasque, profitant d'un
excellent travail de Franck Jurietti qui côté gauche repiquait au centre (4-1,
56ème).
La parade réflexe de David Klein ne suffisait pas et la nouvelle recrue de la
Principauté marquait facilement dans l'axe.

Dès lors il n'y avait plus qu'une seule
équipe sur le terrain. A la 64ème minute, idéalement servi dans le dos de la défense messine par
Gallardo, Nonda trompait le gardien messin, David Klein (5-1, 64ème). Dur pour les
Grenats ! Mais la messe n'était pas encore dite : Riise frappait de peu au dessus de la
transversale (70ème), Gallardo obligeait Klein à un sauvetage au pied
(71ème). Metz luttait avec courage, mais le ressort était définitivement cassé ;
humiliés, les messins s'efforçaient de ne pas encaisser de but
supplémentaire. Ce but tant redouté (au moment du décompte final ce score fleuve pourrait
peser très lourd dans la balance), allait arriver par Giuly qui croisait
parfaitement une frappe du gauche à l'entrée de la surface : David Klein
était battu pour la 6ème fois de la soirée (6-1, 88ème). Dans les arrêts de jeu, Raducioiu ratait sa passe dans la surface messine pour
Nonda qui était bien placé pour en " planter " un 7ème. Heureusement, M.Piccirillo sifflait la fin du match sur cette large victoire
monégasque et mettait fin au calvaire des Messins.

Championnat de France de D1, Saison 2000/2001, 3 février
2002, 26ème journée




AS Monaco bat FC Metz 6 buts à 1



4000 spectateurs

Arbitre :

M.Piccirillo

mi-temps : 3-1

Buts :

Guily (4ème, 88ème), Gallardo (20ème, 35ème), Radiucioiu (56ème) et Nonda
(64ème) pour l'AS Monaco

Baticle (33ème) pour le FC Metz

Avertissements :

AS Monaco : Djetou (53ème)

FC Metz : Leca (24ème), Meyrieu (37ème) et
Bastien (69ème)

Les équipes :

AS Monaco : Porato (Aubry, 83ème) -
Pannucci (Riise, 61ème), Christanval, Rodriguez, Jurietti, Djetou, Da Costa,
Gallardo, Giuly, Simone (Radicioiu, 52ème), Nonda

FC Metz : Klein - Pierre, Toyes, Proment,
Marchal, Régis, Leca (Bastien, 63ème), Meyrieu, Van Handenhoven, Baticle
(Skachenko, 46ème), Jager (Moreno, 46ème)

A lire également

28sep2020

Agenda

MARDI 29 SEPTEMBRE Entraînement à 10h00 et 16h30 MERCREDI 30 SEPTEMBRE Entraînement à 10h00 et 16h30 JEUDI 1 OCTOBRE Entraînement à 10h00 VENDREDI 2 ...
Lire la suite

26sep2020

Le Match

Une semaine après son premier succès de la saison, face au Stade de Reims (2-1), le FC Metz poursuivait son début de saison face à des adversaires...
Lire la suite