Metz - Clermont, je réserve ma place

Les échos du vendredi

La décision de la DNCG concernant le FC Metz et l'OGC Nice, le transfert de Faryd Mondragon à Besiktas qui déchaine la presse turque, ainsi que les résultats des équipes de jeunes dans les phases finales du championnat de France, tels sont les échos de ce vendredi.
Partager cet article :

Le "footoir" ?



La DNCG a commencé ses travaux et ses auditions hier matin. Dernier épisode en date de cette bien mauvaise salade niçoise, l'arrivée d'un nouvel homme de 28 ans, Franck Giudicelli. Cet ancien propriétaire de Casino et ses mystérieux partenaires vont devoir rapidement déposer un chèque de 4,3 millions d'euros (28 MF) sur le bureau de la Ligue et apporter des garanties suffisantes concernant leur budget prévisionnel pour la saison à venir. Sinon, le couperet D2 tombera sur la tête du pauvre "Gym" qui n'en demandait pas tant !



D'après L'Est-Républicain, "l'OGCN recevrait aujourd'hui même (NDLR : vendredi) une notification par fax lui interdisant la montée". Par contre, pour le Républicain-Lorrain,
"la DNCG a choisi le silence. Selon certaines indiscrétions, la réponse officielle pourrait même intervenir, non pas ce vendredi (jour de l'ultimatum pour Nice), mais lundi ou mardi. Le promu niçois pourrait ainsi être reconvoqué".



Toujours selon le quotidien régional nancéien, visiblement bien informé, "six autres clubs de D1 pourraient faire l'objet de mesures plus ou moins coercitives en première instance". Et tous les regards de se tourner vers le club de la capitale, la Bretagne, l'Alsace, ou le
Sud...



En ce qui concerne le FC Metz, le club à la Croix de Lorraine faisait partie de cette première série
d'auditions. Carlo Molinari en personne avait fait le déplacement sur Paris pour présenter les comptes du club grenat. Geste visiblement apprécié par les membres de ladite commission. Carlo Molinari avait même retrouvé un semblant de sourire :
"Nous ne sommes pas Nice...Nous n'avons pas de retard de paiement. Notre équilibre financier sera entériné au terme de l'exercice, fin juin."



En D2 ou en D1, ça c'est une autre histoire...



Mondragon , ça se complique !



Le transfert de Faryd Mondragon à Besiktas se complique. Mercredi dernier, les dirigeants du club stanbouliote, s'étaient déplacés en nombre à Metz pour signer un protocole d'accord avec le club Grenat, lié jusqu'en 2006 avec le gardien colombien.



Le moins que l'on puisse dire c'est que ce transfert fait couler beaucoup d'encre. Il déchaîne même les passions - par presse interposée - entre dirigeants et supporters des deux grands clubs rivaux d'Istanbul, Besiktas et Galatasaray. A tel point que les deux clubs turcs ont décidé de ne plus communiquer sur cette affaire. Du coup, c'est le service de presse du club messin qui est sollicité par de nombreux journalistes turcs, alors que les supporters des deux clubs se déchaînent par e-mails.



Motif de tous ces remous ? la presse turque évoquait hier la possibilité d'une surenchère de Galatasaray et le désir du gardien
colombien de rester dans ce club... La veille, Faryd avait déclaré l'inverse !



Au FC Metz, les dirigeants en perdraient presque leur latin : "le dossier est compliqué", selon le directeur général
messin, Patrick Razurel. Le Président Molinari déplorait quant à lui ce matin
"amèrement l'attitude de Faryd Mondragon", notant au passage que l'ancien gardien, qu'il a
"régulièrement au téléphone", "change tout le temps d'avis".



Comme il faut l'accord des trois parties (le joueur et les deux clubs), l'affaire est donc en suspens et loin d'être terminée. Le transfert de Frédéric Meyrieu étant bien évidemment suspendu à la destination de l'ex-portier messin !



Après enquête ce matin auprès de nos différents contacts journalistiques et selon nos informations venues de Turquie, Faryd Mondragon, faisant fi du contrat le liant au FC Metz, aurait en fait signé la semaine passé, après neuf heures de négociations, un contrat de quatre ans dont la dernière année en option avec le club de Galatasaray. Le montant
de la prime à la signature serait de 900 000 dollars nets (plus 20 000 dollars par match).



Pour en finir avec ce feuilleton rocambolesque, contrairement aux allégations de la presse turque, le Président Molinari n'a pas dîné avec
"les dirigeants de Galatasaray" en compagnie "d'hommes politiques" hier soir sur Paris, puisqu'il a regagné Metz aux environs de 20 heures 30
accompagné par Patrick Razurel !



Metz qui pleure et Metz qui rit



Les 15 ans du FC Metz éliminés



Après leur victoire acquise hier face à Caen (3-0), au lendemain de la victoire sur Lille (2-0), l'équipe coachée par Olivier Perrin s'est inclinée ce matin contre Auxerre (1-4). La formation messine est donc éliminée, puisque dans le même temps Caen et Lille faisaient match nul. La finale du championnat de France des moins de 15 ans
opposera donc Auxerre à Bastia.



Rentrée réussie pour les 17 ans



Les 17 ans de David Carré ont frappé un grand coup pour leur première rencontre dans le tour préliminaire du championnat de France, qualificatif pour les demi-finales. Les Messins ont battu le finaliste de la Gambardella, Nice (2-1, mi-temps 2-0) grâce notamment à deux buts signés Gaye et Renouard.




A lire également

19juil2024

Billetterie

Une semaine après la première rencontre amicale, les Grenats enchaîneront avec la réception de Villefranche. Le coup d'envoi de cette rencontre...
Lire la suite

18juil2024

Actualités

Lors de l’été 2017, Georges Mikautadze rejoignait le centre de formation du FC Metz. Deux années plus tard, il effectuait ses débuts en...
Lire la suite

Actualités

Oussmane Kebe n'est plus un joueur du FC Metz. Prêté au RFC Seraing lors de l'exercice 2023-2024, le défenseur est arrivé en fin de contrat. Âgé de...
Lire la suite