Réabonnement : top départ !

Cinq minutes de trop !

Metz aura plus que fait jeu égal avec Bordeaux hier soir, mais sur un but malchanceux encaissé à la 84ème (pauvre Jacques Songo'o impeccable jusque là) les grenats se sont inclinés sur la plus petite des marges face à son adversaire d'un soir. Metz mal récompensé de tant d'efforts, c'est dur pour le moral, d'autant que Frédéric Meyrieu a été sérieusement touché à l'épaule.
Partager cet article :


Le FC Metz après trois revers à domicile (le dernier en date contre Marseille)
affiche déjà un criant déficit de points, mais Metz a surtout besoin de se rassurer
ce soir en terre bordelaise. Christophe Moreau touché aux ischio-jambiers, la
charnière centrale est inédite ce soir (Régis - Toyes) alors qu'en attaque Jonathan
Jager est titularisé pour la première fois de la saison, aux côtés de Gérald
Baticle. Il est vrai que le bilan offensif grenat est maigre, avec 6 buts en
10 matches, dont deux unités inscrites à l'extérieur en terre bretonne, synonymes
de la seule victoire messine hors de ses bases (0-2 à Guingamp). Et la tâche
sera ardue : Metz n'a plus gagné à Bordeaux depuis 1980 alors que Bordeaux n'
a encaissé qu'un seul but sur sa pelouse cette saison face à Auxerre.



Comme on peut s'y attendre, les Bordelais prennent dès les premières minutes
le match à leur compte, Metz n'opérant que très rarement par contres. La défense
messine est ainsi fort sollicitée mais veille, et met régulièrement les attaquants
girondins en position de hors-jeu. Le danger est cependant là, comme sur cette
action en profondeur où Dhorassoo lance Pauleta, mais Jacques Songo'o protégé
par David Régis s'interpose au pied (8ème). Peu de temps après, le gardien camerounais
sauve même de la tête par deux fois, hors de sa surface, devant Pauleta (12ème).

La plus belle occasion de ce début de rencontre survient au quart de jeu, elle est messine : une longue ouverture de Philippe Gaillot pour Jonathan Jager met l'attaquant de poche messin dans les conditions idéales. Il s'infiltre dans la surface de réparation girondine et son centre-tir frôle le montant gauche sans que Gérald Baticle ne puisse couper la trajectoire (15ème).

Bordeaux riposte et Grégory Proment, bien placé, est tout heureux de couper de la poitrine en corner un tir puissant de Bonnissel, de retour après 5 mois d'absence (18ème) ! La défense messine souffre, car Bordeaux, plus à son aise en contre, procéde de plus en plus ainsi en misant sur la vivacité de la paire Dugarry - Pauleta. Mais c'est sans compter sur David Régis qui veille et s'interpose sur un centre puissant de l'international français (23ème).

La partie est plaisante, sur un centre côté gauche de Frédéric Meyrieu (sévérement touché à l'épaule droite dans une chute) Jonathan Jager pique sa tête dans un angle fermé, mais Ulrich Ramé, dans un reflexe incroyable, sauve son équipe des deux pieds (28ème).

Metz réduit temporairement à 10 (Meyrieu aux soins puis de retour, vite remplacé par Gérald Baticle blessé au cuir chevelu par David Sommeil) tient la dragée haute aux Bordelais. Le piège de la défense messine se referme continuellement sur les tentatives des "marine et blanc". La partie devient alors hachée. Bordeaux, comme par un aveu d'impuissance, commettant de trop nombreuses fautes aux 30-40 mètres.

De plus en plus présents dans les duels, les grenats, sous l'oeil du président Molinari pour une fois sur le banc, tiennent bon. La dernière occasion est toutefois bordelaise, Christophe Dugarry sifflé hors-jeu tout comme Christian (46ème) pique sa tête mais Jacques Songo'o avait bien bloqué le cuir.



A la reprise, comme on pouvait le supposer, le jeune Alexandre Frutos remplace Frédéric Meyrieu. Les premiers mouvements sont messins : Gérald Baticle et Jonathan Jager donnent quelques frayeurs aux défenseurs bordelais.

Les mêmes erreurs produisent les mêmes effets, Bordeaux se bat et tente de donner du mouvement à ses attaques. Sur l'une d'elle, la reprise de volée de Grenet est détournée par le dos de Frutos (52ème). Les attaques se font de plus en plus précises, mais David Régis dévie de la tête un centre girondin en corner (56ème). Smertin tente alors sa chance de loin, sa frappe est détournée et frôle le but grenat (58ème).

Le dragon messin reprend du poil de la bête, Gunter Van Handenhoven lance dans
l'axe Jonathan Jager qui s'infiltre et tente le lob mais Ulrich Ramé s'interpose
(66ème). La partie s'anime. Sur l'action suivante, Dhorasoo frappe à l'entrée
de la surface, Jacques Songo'o se couche (67ème).

C'est de la folie, les Messins repartent à l'attaque, Jonathan Jager fait un
véritable festival dans la surface bordelaise qu'il traverse en diagonale de
gauche à droite (68ème), mais Alain Roche sauve sur sa ligne ! Et ce n'est pas
fini, le Brésilien Christian, sur corner, rate l'occasion d'ouvrir le score
(72ème).

La volonté de construire est évidente à Metz, le jeu se fait de plus en plus précis, Gérald Baticle lancé par Alexandre Frutos tente sa chance des 20 mètres (76ème).

Bordeaux se doit d'accélérer pour inquiéter les Messins, c'est ce que fait Dhorasso
qui intercepte un ballon entre Alexandre Frutos et David Régis. Il s'infiltre,
frappe et Jacques Songo'o dévie sur son poteau gauche (79ème) ! Metz a eu chaud.



Les corners bordelais se succèdent sans danger pour le portier messin. Jacques Songo'o sort et devance Pauleta de la tête (83ème), avant de tacler proprement l'attaquant portugais. Sur le contre à 4 contre 3, Jonathan Jager rate son contrôle. Sur le contre, à l'entrée de sa surface, trompé par le rebond, sans défenseurs et victime d'une glissade, Jacques Songo'o, impeccable jusque là, ne peut empêcher Pauleta de marquer dans le but vide. Rageant et dur pour le moral (1-0, 84ème).

Metz finira même la rencontre à 10 sur un tacle de David Régis sur François Grenet, sanctionné par un carton rouge pour l'international américain.

Les cinq dernières minutes auront été un véritable cauchemar pour Albert Cartier et son équipe.



Championnat de France - D1 (11e journée)

A Bordeaux (stade Lescure): Bordeaux bat Metz 1 à 0 (0-0)

Spectateurs: 24.023



Arbitre: M. Layec



But:

G.Bordeaux: Pauleta (87)



Avertissements:

G.Bordeaux: Smertin (15)

FC Metz: Jager (42), Van Handenhoven (65), Frutos (83)



Expulsion:

FC Metz: Régis (90+2)



Les équipes:

G.Bordeaux: Ramé - Grenet, Roche, Sommeil, Bonnissel - Dhorasoo, Costa, Smertin, Dugarry (Batlles 87) - Christian (C. Sanchez 87), Pauleta

FC Metz: Songo'o - Pierre, Toyes, Régis, Gaillot (T. Moreno 88) - Van Handenhoven, Leca, Proment, Meyrieu (Frutos 46) - Jager, Baticle

A lire également

04aoû2020

Web TV

04/08/2020 Warren Tchimbembé en 5 dates ! Toutes les vidéos
Lire la suite

Billetterie

Alors que le FC Metz a lancé sa campagne d'abonnement pour la saison 2020-2021 le jeudi 23 juillet, 6 500 supporters messins ont déjà réservé leur...
Lire la suite

Actualités

"Un jour un club" - MetzLes Grenats gagnent en ambition Toute l'actualité du sport avec INFOSPORT+ https://t.co/u6BZuPnEdy pic.twitter.com/2P0bTyUfU9...
Lire la suite