Réouverture de la Boutique Officielle !

Capitaine Fracasse : ''Metz - Bordeaux''

C'est désormais devenu une habitude, Capitaine Fracasse nous livre ses impressions sur le match du week-end. La tactique messine, le jeu sans Fred Meyrieu, les satisfactions et les causes de la défaite, tout y est analysé. A lire !
Partager cet article :

Bonjour,




Metz a joué samedi comme on l'espérait, avec la nouvelle tactique mise en place par Gilbert Gress et bien respectée par les joueurs (5-4-1 défensif
oscillant avec un 3-4-3 offensif). Et il faut constater que ceci nous procure à la fois de vraies occasions franches, une fluidité du jeu dans
toutes les lignes et une réelle stabilité défensive si on sait ne pas paniquer inutilement.




Sur cette tactique, je veux simplement faire deux remarques positives.



1) Job a été très intéressant sur le couloir gauche pointé vers le
but avec Signorino derrière lui (c'est le rôle qu'avait tenu Baticle dernièrement
quand Meyrieu était là). Job a été intéressant comme il l'avait été à
Bastia pendant ses 10 minutes de jeu (à gauche) mais comme il ne l'avait pas été
contre Montpellier où on l'a fait jouer avant centre.



2) J'évoquais ce sujet vendredi, j'ai une réponse. Nous ne sommes pas (plus ?) «Meyrieu-dépendants», d'ailleurs on n'aurait jamais dû l'être, ceci nous
a peut être coûté le titre en 1998 où son absence lors de Metz-Lens nous
avait inhibés. On a joué de la même manière sans lui qu'avec lui dernièrement. La
remarque de José Souto sur Kiosque est assez dans la veine de ce que je pense : « Les autres joueurs se sentent peut être plus impliqués
offensivement que quand il est là et qu'on fait tout reposer sur lui... ». Et finalement, les coups francs et corners tirés par Bastien étaient aussi
dangereux, voire plus car tirés plus fort, que ceux de Fred ces derniers temps. Il faut arrêter d'être complexés, on peut aussi bien jouer bien
avec et sans lui («I can live with or without you», U2). Cela donne un choix supplémentaire à Gilbert Gress.



Tout le monde a bien joué. Et pourtant, nous avons perdu. Il nous est arrivé
samedi ce qui arrive de temps en temps dans une saison «normale», perdre un

match qu'on méritait amplement de gagner.



Où est l'erreur ?



On va dire qu'on aurait dû tuer le match avant,
et on aura raison. On aura aussi tort car on a tiré cadré de loin (Job, Proment, Jager, Baticle), on a
débordé et centré (Bastien, Job), on a repris de la tête (Jager ou Moreau), on a été présent dans les six mètres (Job sur le but et Baticle contré par
miracle par Dugarry), on a lancé des balles dans le trou (pour Jager, pour Bastien). C'était souvent cadré, toujours dangereux, mais il y avait
toujours un grain de sable pour que cela ne rentre pas, et ce n'était pas toujours Ramé.




On aurait dû faire plus attention derrière.
Peut être que oui, mais c'est
plus facile à dire après qu'avant. J'estime que notre petite erreur a peut être été de jouer la ligne sur Pauleta. On a trois défenseurs axiaux, je
pense qu'on aurait peut être dû mettre un chien de garde sur le Portugais. Et il a fini par mettre le MEME BUT qu'au match aller, une balle dans le
trou et un lob sur Songo'o. Que dire de la position du gardien sur le but ? J'avoue que je n'arrive pas à avoir un avis. Je me sens quand même perplexe
parce qu'on a pris d'autres buts comme cela cette année (le but d'Okocha, celui de Pauleta à l'aller). Je me laisse à penser qu'il s'avance trop, mais
comme on joue un peu la ligne il doit être prêt à intervenir donc doit être avancé. C'est un peu la quadrature du cercle.



C'est bizarre, j'ai envie de dire qu'on a pas eu de chance, mais je veux aussi ne pas le dire pour ne pas être accusé d'évacuer les questions.



Dans une saison «normale», cela arrive donc de temps en temps. Mais le problème est que cette saison est tout sauf normale pour nous et nous voilà
derniers, cette fois pour de bon. On ne l'a jamais été cette année, même avec le tout début de saison (3 points en 6 matches), même avec 4 matches de
retard à un moment donné.



Etant partis un peu tard, nous sommes largement tributaires du facteur chance. Quelque part, il faut s'en prendre à nous mêmes, on n'avait qu'à se
battre avant pour ne pas être là. Si la scoumoune s'en mêle, ce sera dur, alors provoquons notre chance... Parce qu'effectivement, ce n'est toujours
pas fini, cela se complique de semaines en semaines, mais ce n'est pas fini, et le pire c'est que ce ne sera pas fini même si on perd
samedi !



Samedi, en D2, Créteil est allé gagner à Strasbourg, Nancy à Beauvais...
Les leaders ne sont pas imprenables, alors croyons-y.



Allez Metz,

Capitaine Fracasse

A lire également

01juil2022

Transfert

Il était arrivé lors du mercato hivernal de la saison 2019-2020 et quitte le club grenat après deux saisons et demie de collaboration. En fin de...
Lire la suite

Transfert

Au terme de cette saison 2021-2022, Rayan Djedje n’est plus messin. Le contrat du polyvalent défenseur étant arrivé à échéance, le joueur formé en...
Lire la suite

Transfert

Opa Nguette n’est plus un joueur du FC Metz. Porteur du maillot grenat pendant six saisons, le milieu offensif est arrivé au terme de son contrat qui...
Lire la suite