Bordeaux crucifie Metz

Dominer n'est pas gagner, pour preuve ce soir, Bordeaux a réalisé le hold-up parfait en battant le FC Metz sur le score de 2 buts à 1. Les Grenats, y ont pourtant cru pendant plus d'une heure, mais par manque de réalisme offensif, ils s'inclinent faute d'avoir su tuer le match à temps. L'heure est grave et le spectre de la D2 s'approche dangereusement.
Partager cet article :

Metz démarre pourtant cette rencontre sur les chapeaux de roue puisque Ulrich Ramé est rapidement mis à l'ouvrage. Sur un puissant coup-franc de Christophe Bastien, il dégage le cuir des deux poings (2ème). Peu après, Christophe Moreau reprend un corner du même Bastien, mais sa tentative est dégagée sur la ligne de Ramé (5ème). Jonathan Jager n'est pas en reste mais il se heurte à Ramé (8ème,9ème). Bordeaux souffre comme sur cette frappe de Franck Signorino dans le petit filet (23ème) ou ce coup-franc lointain de Bastien sur lequel Ramé se couche bien (28ème). C'est alors que Grégory Proment (36ème) tente sa chance d'une frappe aux trente mètres, mais Ramé veille et dévie le cuir en corner. Petite cause, grands effets, sur le corner de Christophe Bastien, sur lequel Ulrich Ramé se loupe, Job met un terme à la confusion devant le but girondin en ouvrant le score du plat du pied (1-0, 37ème). Dans les minutes suivantes, les Girondins sont tout près d'égaliser puisque sur une mésentente Toyes-Songo'o, le gardien messin est obligé de tacler Pauleta (40ème).
On en restera là pour cette première période, car Dhorasoo, qui réalise un véritable festival dans la surface messine, voit son tir bien capté par Jacques Songo'o (43ème).



En seconde période, Bordeaux sort enfin de sa réserve, et s'expose aux multiples attaques messines. Mais le mal chronique qui ronge l'équipe messine est profond, Metz fait le (beau) jeu, pousse mais n'arrive toujours pas à faire la différence. La frappe de Grégory Proment est déviée en corner par Ramé (53ème). Dugarry aux six mètres, y répond par une reprise à bout portant en pivot sur un corner de Meriem (55ème). Ramé en dernier rempart, s'interpose devant Gérald Baticle suite à un magnifique enchaînement Bastien, Jager, Baticle (57ème) ou se heurte à Jon' Jager (58ème). Malheureusement, comme trop souvent cette saison, Metz va payer cash de ne pas se mettre à l'abri
suffisamment tôt : sur un ballon en cloche d'Eduardo Costa, l'inévitable Pauleta, seul face à Songo'o réussit son lob
(1-1,74ème) et inscrit son 20ème but en championnat.

Sur un centre de Baticle, Joseph-Désiré Job est à deux doigts de redonner l'avantage à ses couleurs, mais n'appuie pas assez sa tête (76ème). Bordeaux y croit de plus en plus, et Metz recule. Dugarry, insignifiant pendant toute la rencontre a alors un éclair de lucidité et fait basculer le match. Il dévie de la tête sur Pauleta qui talonne pour Dugarry qui a suivi côté gauche. Ce dernier centre à ras de terre au premier poteau pour Dhorasoo qui place le ballon entre Songo'o et le poteau messin (1-2, 84ème).
En deux occasions Bordeaux a crucifié Metz !



Les Grenats sont lanterne rouge ce soir, puisque Lorient s'est imposé au Moustoir. Metz (avec deux matches en retard) a désormais trois longueurs de retard sur le premier non-relégable, et deux sur Guingamp. L'heure est grave, les Messins vivent-ils leurs derniers matches parmi l'élite ?

Championnat de France - D1 (27e journée)

A Metz (Stade Saint-Symphorien): Bordeaux bat Metz 2 à 1 (mi-temps: 0-1)


Spectateurs: 16.000

Arbitre: M. Piccirillo



Buts :

FC Metz: Job (37ème)

Girondins de Bordeaux: Pauleta (74ème),
Dhorasoo (84ème)



Les équipes :

FC Metz: Songo'o - Leca, Toyes, Morisot, P.
Moreau, Signorino - Bastien, Proment (Yildiz 69ème), Baticle (cap) - Job, Jager
(Skatchenko 80ème)

Girondins de Bordeaux: Ramé - Faget, Afanou,
Sommeil, Basto - Miranda (Osmanovski 69ème), Meriem (Auriac 83ème), Costa,
Dhorasoo - Dugarry (cap), Pauleta


A lire également

14sep2019

Le Match

À l'issue de cette première trêve internationale de la saison, les Grenats foulaient à nouveau les terrains de Ligue 1 Conforama. Pour cette 5ème...
Lire la suite

Adversaire

40 ans d’invincibilité Dans l’histoire du championnat, il faut remonter quarante ans en arrière pour retrouver une victoire du FC Metz en terres...
Lire la suite