Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Adebayor : une jeunesse sans complexe

Seul à la pointe de l’attaque messine pour le déplacement à Sochaux, Emmanuel Adebayor aura réussi une première plutôt prometteuse. Du haut de ses 17 ans, l’international Togolais se sera frotté à la défense sochalienne avec culot. Il n’aura manqué qu’un but pour que sa copie soit parfaite.
Partager cet article :

Manu a commencé le football en même temps qu'il a appris à marcher. D'abord comme
tous les gamins de son âge dans les rues de son quartier, avant que son grand
frère, lui aussi footballeur, ne le pousse à intégrer un club de Lomé à l'âge
de 12 ans.

C'est son oncle qui le poussera à gravir un échelon supplémentaire en lui obtenant
un essai au FC Metz. Car Manu Adebayor n'est autre que le neveu de Djima Oyawolé,
qui a porté le maillot grenat à plusieurs reprises avant de rejoindre le club
de la Gantoise.

La présence de "tonton Djima" aura pesé dans la balance quand le géant Togolais
a pris la décision de partir à des milliers de kilomètres de sa famille pour "atterrir"
dans une région au climat tant redouté par les Africains. En tout cas deux petites
semaines suffirent à convaincre Francis de Taddeo de faire signer cet attaquant
longiligne : "La France venait de remporter son titre
de champion du monde et moi je venais de signer dans l'un des plus grands clubs
de ce pays, où jouait déjà quelqu'un de ma famille. Difficile de rêver mieux.
"




Emmanuel s'est très vite adapté au football hexagonal en s'imposant d'entrée comme
titulaire de l'équipe des 15 ans Nationaux : "J'ai eu
de la chance car pour mon premier match Sega (N'Diaye) était suspendu. J'ai pris
sa place mais depuis on joue le plus souvent tous les deux ensemble
".


La complicité des deux garçons en championnat de CFA fait souffrir les défenses
adverses et Manu avoue rêver d'être un jour associé avec son "frère Sénégalais"
sur la pelouse de Saint Symphorien avec les professionnels.



Le seul regret de sa formation chez les Grenats restera cette finale de la Coupe
Gambardella à laquelle il n'avait pas participé : "Je
préfère ne plus en parler, encore maintenant ça me fait mal. J'essaye d'oublier
mais je n'y arrive pas
".

Peut être que son premier match en D1 disputé samedi dernier à Sochaux l'aidera
à faire table rase sur ce mauvais souvenir : "Au départ
je n'étais que le 17ème sur la liste. J'ai appris ma titularisation juste après
le forfait de Jager. Cinq minutes pour m'échauffer et cinq minutes pour rejoindre
le terrain, je n'ai pas trop eu le temps de me mettre la pression. Ce n'est pas
le fait de jouer tout seul qui me faisait le plus peur. Mais c'est sûr que la
D1 c'est toujours impressionnant pour un jeune joueur.
"



D'ici la fin de la saison, l'international Togolais espère dans un premier temps
s'imposer comme un titulaire indiscutable en CFA : "Jouer
en CFA ce n'est pas régresser. Je n'ai que 17 ans et c'est normal de jouer à ce
niveau. La D1 ce sera du bonus mais je ne peux pas cacher que j'ai envie d'y retourner
".




Un bonus pour le garçon qui pourrait se révéler un sérieux atout pour les Grenats.

A lire également

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite

18mai2020

Interview

Arrivé en Moselle durant l'été 2019, Manuel Cabit avait parfaitement réussi ses débuts en Ligue 1 Conforama. En trois apparitions, le gaucher était...
Lire la suite

Web TV

Pur produit du centre de formation messin, Matthieu Udol poursuit l'aventure en Grenat ! Âgé de 24 ans, le latéral gauche prolonge de deux saisons et...
Lire la suite