Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

2000/01 : Lens s'en sort bien

Gérald qui rit, Gérald qui pleure, voilà l'image que l'on retiendra de ce match où Lens et Metz ont partagé les points sur le score de 1 à 1. Auteur du but égalisateur en première mi-temps (fantastique rush et deux grands ponts !), Gérald Baticle trouvait sur sa route en seconde période un excellent Guillaume Warmuz sur penalty.
Partager cet article :


Lens et Metz ne sont séparés que par trois petits points avant le début
de cette rencontre. Autant dire qu'une victoire d'un côté comme de l'autre
serait synonyme de maintien presque assuré. Lens qui reste sur neuf matches
sans victoire espère bien se relancer face à Metz qui n'a gagné qu'une seule
fois à l'extérieur cette saison. Oui mais c'est sans compter sur le réveil
offensif messin (deuxième attaque depuis la reprise de janvier), et sur un
collectif retrouvé qui a mis à mal Saint-Etienne 3 à 0 il y a quinze jours.
Les débats sont donc ouverts, mais les messins espèrent bien réaliser à
Bollaert un "coup". D'ailleurs Albert Cartier y croit, car "cela
passera par le coeur" ! Et du coeur les grenats en ont, à l'image de leur
capitaine, Frédéric Meyrieu qui espère que son équipe sera à même de
"confirmer le redressement" messin.



A l'entame de la rencontre, Metz joue haut, en bloc très compact, et cela lui réussit
plutôt bien, face à une équipe lensoise timorée qui s'appuie sur le seul
Esteban Fuertes à la pointe de l'attaque. Aucune équipe ne prend réellement
le jeu à son compte, la rencontre manque de rythme et le match est équilibré.
Une des clés du match viendra des espaces que les deux groupes s'efforcent de
trouver. Le jeu finit par s'animer : Coup franc de Frédéric Meyrieu (18e), tir
au but de Moreira bien stoppé par Faryd Mondragon (19e).Les messins occupent
intelligemment le terrain, Lens est beaucoup trop statique et subit timidement,
à l'image du public sang et or bien discret. Mais Metz doit rester vigilant :
à la 26ème minute Faryd Mondragon doit intervenir sur un corner lensois. Deux
minutes plus tard, coup de théâtre : sur un mouvement Sibierski-Moreira,
Fuertes se présente seul face au portier messin et glisse le ballon sur la
droite du gardien messin. (1-0, 28e). Comment vont réagir les Messins?
Tout simplement de la meilleure des façons : en égalisant dans la foulée ! Gérald
Baticle, parti de sa portion de terrain, enchaîne un grand pont sur Coly, un
grand pont sur Dumas. Ensuite c'est un tir tendu et Warmuz est battu ! 1-1
(30ème).
Onzième but pour Batigol cette saison !

On respire mieux sur le banc messin, d'autant plus que Lens cède du terrain et
commet énormément de fautes. L'occasion pour Frédéric Meyrieu de se mettre
en évidence peu avant la mi-temps, son coup-franc frôle le montant gauche
lensois (42e). Les deux équipes rejoignent les vestiaires sur ce score de parité,
ce qui est somme toute logique au vu de cette première période.



A la reprise Grégory Leca remplace Mario Espartero dans les rangs messins, et
il faut bien avouer que le match repart sur un faux-rythme, d'autant que la
pluie apparue à la demi-heure de jeu, redouble d'intensité. Seul un beau
mouvement Meyrieu, Baticle, Jager réveille les travées de Bollaert (56e).Le
match s'anime enfin à l'heure de jeu. Warmuz réalise une belle claquette sur
un tir de Gérald Baticle (63e).

Trois minutes plus tard, Jonathan Jager est fauché en pleine surface : penalty
!Mais hélas comme il y a trois semaines à Troyes, le gardien adverse
s'interpose. Warmuz se détend à gauche sur la frappe de Gérald Baticle.
Rageant !Metz va peut-être le regretter, Philippe Gaillot le sait; à la 70ème
il s'échappe mais trouve le petit filet de Warmuz après un beau rush côté
gauche. Les deux entraîneurs tentent le KO en faisant rentrer Lamine Sakho côté
lensois, et Djima Oyawolé pour Jonathan Jager à Metz (75e et 77e). Et alors
que l'on sent les grenats prêts à réaliser le KO parfait, tant les lensois
sont transparents, les Artésiens se rebiffent : coup de tête de Sibierski au
premier poteau messin (82e), claquette de Faryd Mondragon sur un tir de Sakho
(85e).



La fin de match est folle, la balle va d'un but à l'autre mais le score en
restera là, au grand désespoir de Bollaert qui siffle copieusement son équipe,
mais non franchement Lens ne méritait pas de gagner ce soir et s'en sort bien !



Les équipes:



RC Lens: Warmuz - Sikora, Dumas,
Pierre-Fanfan (Debève, 68), Queudrue - Blanchard, Coly, Sibierski, Coridon -
Moreira (Sakho, 76), Fuertes



FC Metz: Mondragon - Pierre, Régis,
Proment, Toyes - Gaillot, Meyrieu, Van Handenhoven, Espartero (Leca, 46) -
Baticle, Jager (Oyawolé, 78)

A lire également

20mai2020

Web TV

20/05/2020 C'était un 20 mai... face à Sochaux ! Toutes les vidéos
Lire la suite

18mai2020

Interview

Arrivé en Moselle durant l'été 2019, Manuel Cabit avait parfaitement réussi ses débuts en Ligue 1 Conforama. En trois apparitions, le gaucher était...
Lire la suite

Web TV

Pur produit du centre de formation messin, Matthieu Udol poursuit l'aventure en Grenat ! Âgé de 24 ans, le latéral gauche prolonge de deux saisons et...
Lire la suite