Metz - Clermont, je réserve ma place

L'équation du renouveau

Ce soir dans un stade St Symphorien archi comble, les grenats accueilleront le club le plus médiatisé de France. A défaut de briller par ses résultats, l’OM aura encore tenu la « une » des journaux spécialisés pendant une bonne partie de la saison, avec comme point d’orgue le retour sur la Canebière de Bernard Tapie, le personnage le plus adoré et le plus détesté du football français.
Partager cet article :

Après une saison 1999/2000 alarmante de médiocrité, les supporters
olympiens attendaient leur équipe au tournant pour ce nouvel exercice. A défaut
de retrouver le statut qui est le sien, le club phocéen a continué dans sa chute
au point de se retrouver aux portes de la D2 à quelques journées de la fin du
championnat.



Le divorce semblait même consommé entre le club et ses supporters et le président
Robert Louis Dreyfus mis sur la sellette.

A dire vrai l'ancien patron d'Adidas ne s'est pas toujours montré très habile
dans ses choix, même si on ne pourra pas lui reprocher d'avoir été avare dans
ses investissements: Prenez un Abel Braga bien trop fragile pour subir la pression
marseillaise. Ajoutez-y un Yves Marchand anti-charismatique au possible propulsé
à la présidence du club à " l'insu de son plein gré ". Terminez avec un Javier
Clemente qui aura eu le " mérite " de fédérer supporters et joueurs contre lui.
Saupoudrez de quelques coups gueules des joueurs comme ceux de Jérôme Leroy
et Djamel Belmadi et vous obtiendrez une bien drôle de bouillabaisse.



L'OM aux abois, l'heure était venue pour Bernard Tapie de faire son retour en
sauveur. Réclamé par le public du Vélodrome et toute une ville, le " banni "
est revenu en héros. Et en l'espace de quelques jours tout un peuple s'est remis
à rêver.

Tapie plus fort que la bonne mère ? On peut se poser la question tant les pouvoirs
du nouveau patron de l'OM semblent immenses. Tapie l'homme capable de faire
croire à l'impossible et à réaliser l'irréalisable.



Tapie l'homme qui a fait revenir Ivic à la Commanderie alors que ce dernier
fuyait la " pression " du Standard de Liège et surtout à imposer ce choix aux
supporters marseillais. Car le technicien croate n'avait pas laissé que de bons
souvenirs du côté du vieux port. Réputé ultra défensif, les supporters phocéens
se souviennent surtout de l'élimination prématurée en coupe des champions face
au Sparta Prague en 92 et quelques prestations à domicile de piètre qualité.
Mais Tapie préfère leur rappeler que la fameuse victoire en Champion's League
face à Milan et le schéma tactique développé pour cette finale étaient aussi
estampillés Tomislav Ivic.



Tapie, l'homme qui à lui seul a redonné confiance à toute une équipe au bord
de l'explosion. Avec lui Georges Weah a retrouvé ses jambes de 20 ans. Mais
l'ancien ballon d'or n'a pas était le seul à se métamorphoser, contre Sedan
c'est tout l'OM qui était méconnaissable: envie de gagner, esprit offensif,
solidarité, jeu tout en mouvement. En 90 minutes les coéquipiers de Djamel Belmadi
ont réussi à faire oublier leur lamentable prestation de Strasbourg qui leur
avait valu de sortir sous les huées du Vélodrome.

Et la liste des " miracles à la Nanard " est encore longue.



Pour cette fin de saison, la seule mission de Tomislav Ivic était de sauver
le club de la relégation. Sauf grosse surprise, son contrat est rempli. Une
victoire face aux grenats assurerait définitivement les Olympiens de se maintenir
en D1 mais un match nul ne serait pas une mauvaise affaire non plus.

Pour les grenats, un petit point suffirait mais comme tient à le souligner Albert
Cartier, " même si on est presque au bout, rien n'est encore acquis, il ne faut
pas anticiper ". Et une victoire serait une belle récompense pour le public
de St Symphorien qui s'est lui aussi investi dans le défi que s'était fixé Albert
Cartier et ses joueurs.



Tomislav Ivic a fait pression tout au long de la semaine sur son staff médical
pour que son milieu de terrain argentin Lucas Bernardi soit rétabli pour le
déplacement en Lorraine. Par contre Bruno n'Gotty toujours en délicatesse avec
son mollet gauche a déclaré forfait.

Patrick Blondeau et Sébastien Perez devraient prendre en charge respectivement
les couloirs gauche et droite, tandis que Zoumara Camara et William Gallas formeront
la charnière centrale. Le milieu à cinq en ligne qui avait si bien fonctionné
contre Sedan devrait être reconduit : Hemdani (ou Stankovic) à gauche, Brando,
Leroy, Bernardi au centre et Belmadi à droite. De quoi laisser un maximum d'espace
à George Weah, seul à la pointe de l'attaque.



Albert Cartier devra pallier aux suspensions de 3 joueurs à des postes clés.
Stéphane Morisot devrait faire son grand retour au poste de libero à la place
de Grégory Proment. L'ancien minot Ludovic Asuar aura la lourde tache d'organiser
le jeu messin en lieu et place de Frédéric Meyrieu. Grégory Leca pourrait être
titularisé d'entrée de jeu pour remplacer Gunter Van Handenhoven.

La bonne nouvelle vient de l'attaque avec le retour tant attendu du prometteur
Colombien Tressor Moreno.





Les groupes retenus



FC Metz:
Mondragon, Chabbert,
Morisot, Régis, Toyes, Pierre, Gaillot, Bah, Leca, Espartero, Asuar, Bastien,
Baticle, Moreno, Jager, Hassli.



O. Marseille:
Gregorini, Trevisan, Perez, Camara, Gallas, Blondeau, Abardonado, Dos Santos,
Hemdani, Bernardi, Brando, Skoro, Belmadi, Leroy, Stankovic, Weah, Maurice.

A lire également

13juin2024

Actualités

Avant le début de la saison 2024-2025, la DNCG (Direction Nationale du Contrôle de Gestion) a récemment procédé à l'audition du FC Metz. Au terme de...
Lire la suite

Actualités

KEVIN VAN DEN KERKHOF - ALGERIE ALGERIE - GUINEE : 1-23ème journée éliminatoires Coupe d'Afrique Jeudi 6 juin à 21h00Stade Nelson Mandela OUGANDA -...
Lire la suite

10juin2024

Actualités

Et de 4 !  Déjà distingué par les internautes de www.fcmetz.com en août, février et avril, Georges Mikautadze obtient un nouveau trophée puisqu’il...
Lire la suite