Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Metz a lutté jusqu'au bout

Nancy a remporté le derby lorrain sur sa pelouse à l’issue d’un match très disputé. Si le résultat n’est pas au rendez-vous, les Grenats peuvent se féliciter d’avoir poussé leur adversaire dans ses derniers retranchements.

Partager cet article :

La Ligue 1 est un championnat où les coups de pieds arrêtés ont de beaux jours devant eux. La façon dont Nancy a remporté ce derby lorrain en atteste. C’est sur deux corners, au cours d'une seconde période plus intense que la première, que les hommes de Pablo Correa ont fait la différence. A chaque fois, l’action ne fut pas limpide. Mais à chaque fois, le ballon termina au fond des filets de Christophe Marichez. Que la décision se soit faite sur ces phases de jeu n’a rien d’un concours de circonstance. Au cours de la partie, la majorité des occasions de buts furent le fruit de corners ou de coups-francs. Nancy a commencé par mal les tirer, puis les a utilisé pour battre Metz au terme d’une fin de match très intense où les Mosellans avaient bien cru pouvoir s’en tirer avec le point du nul.
Au regard des efforts qu’ils ont fourni, ce résultat n’aurait pas été immérité. En première période, ils ont souffert face à des locaux dominateurs mais peu dangereux. En seconde, ils ont plié mais jamais rompu malgré l’ouverture du score opportune d’Hadji dès le retour des vestiaires (1-0, 51°). Sur sa pelouse, où il ne perd jamais et fait rarement match nul, l’AS Nancy Lorraine semblait intouchable. Mais les Grenats, bien que secoués, tenaient bon et continuaient à entreprendre. Gygax, bien décalé par Gestede, butta sur Bracigliano (68°). Puis il adressa un bon centre en retrait pour le même Gestede, dont la frappe fut dégagé par Hadji (76°). Les Grenats évitaient en plus le but du break à plusieurs reprises, au courage et parfois au bord de la rupture. Cheikh Gueye reprenait ainsi Issar Dia en pleine surface (80°) et un retour de Vivian dans les pieds de Zerka permettait d’éviter le pire (81°).
A l’heure de jeu, Yvon Pouliquen avait choisi de lancer du sang neuf avec Pjanic et N’Diaye. Puis il avait abattu son dernier atout en lançant, à un quart de la fin, l’homme en forme du moment. Déjà buteur à Lorient mercredi, le milieu de terrain Vincent Bessat confirma sa bonne période en reprenant un centre de Gestede du pied gauche (1-1, 87°). Un but qui venait récompenser le comportement positif des Grenats. Malheureusement, Nancy n’est pas seulement une équipe physique, elle est une équipe très physique et ne manque jamais de ressources. Preuve en fut faite lorsque Zerka battit une seconde fois Marichez dans les airs (2-1, 89°). Un épilogue cruel pour la formation messine, qui méritait bien mieux.

A lire également

12mai2021

Web TV

[ Anniversaire ] Arrivé en Moselle durant l'été dernier, @CaillardM fête ses 27 ans ce mercredi ! Joyeux anniversaire Marco ! Souhaitez-le lui en...
Lire la suite

Web TV

12/05/2021 Pape Matar Sarr Grenat du mois d'avril ! Toutes les vidéos  
Lire la suite

10mai2021

Web TV

10/05/2021 Metz - Nîmes, le résumé vidéo Toutes les vidéos
Lire la suite