Y croire encore

A l'occasion de la 33ème journée de Ligue 1 Conforama, les Grenats se déplacent sur la pelouse du cinquième, le Stade Rennais. En terre bretonne, les Messins auront l'ambition de se racheter de la lourde défaite subie le week-end dernier.

Partager cet article :

Après le quatrième, place au cinquième. Une semaine après avoir subi les assauts de l’Olympique Lyonnais, les Grenats retrouvent un autre membre du top 5, le Stade Rennais. Une des équipes en forme du moment en championnat. 

« On doit corriger certaines attitudes »

« Ce n’est pas le même Rennes qu’au match aller », a annoncé Frédéric Hantz en conférence de presse avant de détailler : « je les trouve plus costauds à tous les niveaux que ce soit athlétiquement, défensivement, dans l’impact offensif, dans leur capacité à créer du danger. Aujourd’hui, en étant cinquièmes ils sont à leur place ». Et les chiffres le prouvent puisque les hommes de Sabri Lamouchi n’ont plus connu la défaite depuis le 4 février dernier. 

Un constat qui ne va pas rassurer les partenaires de Renaud Cohade touchés après la (trop) lourde défaite subie dimanche dernier contre l’Olympique Lyonnais. « J’ai eu honte dimanche d’en prendre cinq à domicile et d’avoir eu si peu d’engagement défensif », a regretté l’entraîneur mosellan. Ce rendez-vous en terre rennaise est ainsi l’occasion d’effacer ce très mauvais souvenir lyonnais. « On doit corriger certaines attitudes et choix de jeu. On ne peut pas gagner contre un adversaire de la qualité de Rennes en jouant comme dimanche », a prévenu le technicien messin. 

« Les capacités pour mettre Rennes en danger »

Et si la situation est difficile pour le club à la Croix de Lorraine, les motifs d’espoirs sont bien réels. « On sait que l’on est capables de se créer des occasions. Contre Lyon, nous avons tiré douze fois au but », a-t-il rappelé avant de poursuivre : « si, d’abord, nous sommes dans la démarche de faire corps ensemble dans la difficulté, l’adversité, de faire les efforts, d’être solidaires, alors après je pense que nous avons les capacités pour mettre Rennes en danger »

Il le faudra pour que les Grenats puissent encore continuer à croire au maintien et même espérer grappiller quelques unités sur leurs concurrents directs. Un espoir qui, à six journées du terme est toujours intact : « il y a la conviction sincère chez moi, d’abord, au sein du staff mais aussi chez la grande majorité des joueurs que le maintien est encore possible ».

Les Grenats se souviendront également que le match aller (1-1) avait marqué la fin de l’hémorragie de défaites en championnat et la bascule vers une période plus faste de résultats positifs. Le même effet ce samedi serait plus que bénéfique pour Nolan Roux et ses partenaires à quelques semaines de l’épilogue du championnat. 

Outre les enjeux sportifs, cette rencontre aura aussi un petit goût de nostalgie. Le désormais attaquant du Stade Rennais, Diafra Sakho, va effectuer ses retrouvailles avec son club formateur, quatre ans après s’être envolé de la Moselle. En espérant que, le temps d’une soirée, l’international sénégalais, perde son efficacité, celle qui lui avait valu d’inscrire 20 buts en championnat lors de sa dernière saison sous le maillot grenat. Et si l’attaquant passé par Génération Foot souhaite « que le meilleur gagne », il faudra espérer que ce samedi le meilleur porte la tunique flanquée du Graoully et de la Croix de Lorraine. 

STADE RENNAIS FC  - FC METZ 
33ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 14 avril 2018 à 20h00
Roazhon Park
Match à suivre en direct et en intégralité sur Twitter @FCMetz et www.fcmetz.com (live-tweet), sur Direct FM 92.8 (live audio) et sur beIN Sports Max 7. 

 

A lire également

22sep2018

Le Match

Cinq jours après un premier déplacement à Béziers, le FC Metz était à nouveau en voyage. À l’occasion de cette 8ème journée de Domino’s Ligue 2, les...
Lire la suite